cambioLa commune de Dison subit un curieux paradoxe : alors qu’elle est une des communes où le nombre de voitures par ménages est parmi les plus faibles, la circulation est quand même extrêmement difficile dans le centre ville aux heures de pointe. Comment concilier alors une plus grande mobilité tout en diminuant le nombre de voitures sur nos routes ? Ecolo met trois solutions sur la table.

 

  1. Le covoiturage régulier : La plateforme Carpooplaza met à la disposition des communes une plateforme online permettant à tous les habitants d’une commune d’encoder les trajets qu’ils font régulièrement. Sur un trajet de 25km, ce sont des économies de 770€ à 2530€ (Chiffres Carpooplaza, dépliant de promotion) pour les utilisateurs qui sont possibles chaque année ! Ecolo Dison propose à la commune d’adhérer à ce projet et d’en faire profiter gratuitement ses habitants.

  2. Le covoiturage flexible : Pour les rues mal ou pas desservies par les transports en commun, le système développé par Covoit’stop semble idéal. Il permet d’attendre à un panneau le chargement par un citoyen préalablement enregistré sur le site. C’est facile, convivial et sûr. Ecolo Dison propose la mise en place d’une voirie test particulièrement propice à Dison : la rue de Mont.

  3. Le carsharing : Une voiture ça coûte cher, et pour des usages occasionnels, d’autant plus. Le carsharing, c’est l’emprunt d’une voiture mise à disposition et qui peut servir à plusieurs utilisateurs. Ecolo Dison veut attirer une société de carsharing telle que Cambio à s’installer dans notre ville afin de développer un réseau avec celle déjà installée à Verviers.

Une autre mobilité est possible à Dison et ECOLO se bat pour la faire émerger.

Share This