Nos propositions

La mobilité : notre priorité.

Chaque usager de la route, même faible, doit se sentir en sécurité et doit pouvoir trouver un moyen de transport adapté à ses besoins, que ce soit via le co-voiturage à proposer pour les personnes se rendant au travail, par un service de navettes communales ou de lignes du TEC étendues vers les quartiers non desservis (Mont, Piscine).

Il est urgent de trouver une solution globale aux nombreux problèmes d’embouteillage de la rue Albert 1ier et de mettre un terme au parking sauvage en proposant des places de  stationnement qui donnent un accès aisé aux commerces.La circulation à vélo doit être encouragée par l’essor des pistes cyclables, par leur bon entretien et la création de parkings deux roues adéquats.Les trottoirs doivent être adaptés aux personnes à mobilité réduite qui se déplacent en chaises roulantes, aux personnes âgées, aux parents avec poussettes, aux livreurs,… Ceci particulièrement dans des endroits ciblés de notre commune comme les lieux publics, les passages pour piétons, les arrêts de bus.

L’environnement : pour Dison nous voulons.

Préserver les zones vertes et de détente, multiplier et embellir les espaces publics (lieux de rencontres, plaines de jeux, espaces sportifs) et leur donner une vocation sociale afin que notre commune reste un endroit où il fait bon vivre.
Rendre efficace le tri des déchets et le recyclage des produits usagers. Il est indispensable de sensibiliser et de responsabiliser tout un chacun. Cela réduira les dépôts clandestins et les comportements inciviques (canettes, plastiques, déjections canines).
Encourager les économies d’énergie par l’installation de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments publics, les écoles et récupérer les eaux de pluie pour certaines utilisations comme l’arrosage et l’usage des chasses d’eau.
Renforcer la formation continuée des ouvriers communaux afin qu’ils puissent exécuter certaines tâches comme la taille des arbres, le désherbage des cimetières sans produits nocifs.

 

Politique sociale : des avancées indispensables.

Pour la sécurité de nos aînés, le pouvoir communal pourrait s’inscrire dans un projet, tel celui nommé « boîtes à tartines » qui consiste à conserver des données personnelles médicales et pharmaceutiques dans le frigo de leur cuisine. En cas de besoin, toutes ces données seraient accessibles rapidement par les services d’urgence.
Il est important de poursuivre la transition écologique au niveau du CPAS et du Couquemont en optant pour une alimentation saine en proposant des repas à base de produits locaux.
Une attention particulière doit aussi être apportée à la jeunesse, via les mouvements qui les animent (Maisons des Jeunes, écoles de devoirs).
Veiller à assurer un suivi optimal des personnes en médiation de dette une fois leur plan de remboursement établi afin d’éviter qu’ils demeurent dans la précarité.
L’encouragement à la création de liens entre les habitants pourrait assurer, par leur participation active un sentiment d’appartenance à un projet communautaire et une meilleure qualité de vie.

Un budget participatif permettrait la mise en réserve de montants afin de pouvoir répondre positivement à des projets servant au bien de tous, déposés par des citoyens.

Share This